Aller au contenu

Accompagner un proche âgé

Près de 8,3 millions de personnes contribuent à la prise en charge d'une personne âgée dépendante ou d'une personne handicapée faisant partie de leur entourage proche. Ces « aidants » sont le plus souvent des femmes (57 %) et appartiennent surtout à l'entourage familial immédiat (enfant dans 60 % des cas, conjoint dans 25 % des cas). Selon le Guide de l’aidant publié par le ministère de la Santé, « l’aidant familial est la personne qui vient en aide, à titre non professionnel, en partie ou totalement, à une personne âgée dépendante ou une personne handicapée de son entourage, pour les activités de la vie quotidienne. »

Accompagner un proche âgé est une tâche qui peut s’avérer difficile d’un point de vue physique tout autant que psychologique, et de nombreuses solutions ont été développées pour accompagner et soutenir les aidants familiaux. Le soutien aux aidants ainsi que leur formation sont inscrits dans le plan solidarité Grand âge et dans le plan Alzheimer 2008-2012.

Prendre soin de l'autre

Il peut être difficile de trouver les bons gestes lorsqu’on est confronté à la maladie ou à la dépendance d’un proche. S’il n’existe pas de recettes toutes faites pour les aidants familiaux, quelques conseils peuvent aider à prendre soin de son proche au quotidien. Des formations destinées aux aidants de malades d’Alzheimer se développent également.

Lire Prendre soin de l'autre

Prendre soin de soi

Soutenir un proche en situation de perte d’autonomie nécessite un engagement fort, et ce d’un point de vue psychologique tout autant que physique. Le recours au soutien de leur entourage ainsi que la constitution d’un réseau d’entraide permettent aux aidants de partager leurs expériences et d’éviter l’isolement.

Lire Prendre soin de soi

Les solutions de répit

Soutenir un proche âgé dépendant nécessite souvent une disponibilité importante. Cependant, l’aidant familial peut se sentir fatigué, souhaiter se reposer, ou encore avoir besoin de s’absenter pour des raisons personnelles. Il existe diverses solutions temporaires qui permettent de procurer des moments de répit aux aidants familiaux, en particulier lorsqu’ils accompagnent un proche atteint de la maladie d’Alzheimer.

Lire Les solutions de répit