Aller au contenu

Psychomotricien

Le psychomotricien effectue des actions de dépistage, de diagnostic, de prévention, d’accompagnement et surtout de rééducation auprès des personnes souffrant de difficultés psychologiques exprimées de façon corporelle (tics, bégaiements, troubles de l’orientation, etc.). Il intervient en séances de rééducation individuelles ou collectives sur prescription médicale. Le psychomotricien tente d’apporter, par des mises en situation et des apprentissages spécifiques, une réduction du déficit ou une disparition du trouble constaté.

La formation à suivre

Obtenir le diplôme d’État de psychomotricien

Les psychomotriciens sont titulaires du diplôme d’État de psychomotricien, qui se prépare dans un institut de formation agréé.

Les candidats doivent être âgés d’au moins 17 ans et être titulaires du baccalauréat, d’une attestation de réussite à l’examen spécial d’entrée à l’université, ou d’un diplôme d’accès aux études universitaires. La formation est subordonnée à la réussite à l’examen d’admission dans l’école. Le nombre de places est limité dans chaque institut.
La formation dure trois ans et alterne enseignement théorique et pratique (stages).

Les passerelles avec d’autres métiers

Les psychomotriciens sont dispensés de l’examen d’entrée et de la première année dans les écoles de masseurs-kinésithérapeutes ou d’ergothérapeutes, sous réserve de succès à l’examen de passage en deuxième année.

L’évolution professionnelle

Le psychomotricien peut approfondir sa formation en accédant de plein droit à la licence de sciences sanitaires et sociales et à la licence de sciences de l’éducation. Le psychomotricien peut également se spécialiser en psychothérapie.

Il peut intégrer sur concours le corps des cadres de santé, et des cadres supérieurs de santé.

La rémunération

Dans la fonction publique hospitalière, la rémunération brute par mois (hors prime de service) est de :

  • 1 600 € en début de carrière ;
  • 2 725 € en fin de carrière.

Le psychomotricien dans une maison de retraite

Les psychomotriciens interviennent régulièrement en maison de retraite, pour traiter les troubles du mouvement et du geste des résidents. Ils organisent par exemple des ateliers visant à stimuler leur équilibre et leur mémoire, ainsi que leur capacité à se repérer dans l’espace. Les difficultés psychomotrices sont en effet fréquentes chez les personnes âgées (désorientation, image du corps perturbée, capacités psycho-intellectuelles altérées, etc.). Les psychomotriciens interviennent sur prescription médicale et après avoir réalisé un bilan psychomoteur.

Pour plus de renseignements sur le métier de psychomotricien, consultez le portail des métiers du ministère de la Santé.