Aller au contenu

Diététicien

Le diététicien apporte ses compétences scientifiques et techniques pour assurer l’équilibre nutritionnel des repas, l’établissement de régimes individualisés sur prescription médicale, la qualité nutritionnelle des aliments et des préparations alimentaires, et le respect des règles d’hygiène. Il travaille en collaboration avec des médecins, du personnel paramédical, des gestionnaires ou des chercheurs.

La formation à suivre

Obtenir le BTS en diététique ou le DUT en biologie appliquée option diététique

Le BTS diététique se prépare en deux ans dans une trentaine d’établissements. Il est ouvert aux titulaires du baccalauréat (ou d’un diplôme équivalent) ayant satisfait à un examen sur dossier. La formation se compose de 32 heures d’enseignement théorique par semaine et de 20 semaines de stage en milieu professionnel.

Le DUT en biologie appliquée option diététique se prépare également en deux ans dans une dizaine d’instituts universitaires de technologie. Accessible aux détenteurs du baccalauréat (ou d’un diplôme équivalent), la première année est commune à tous les étudiants en biologie appliquée : la spécialisation en diététique n’intervient qu’en deuxième année, où les étudiants abordent les enseignements diététiques proprement dits et effectuent un stage dans une structure de soins.

Une réforme des études initiales des diététiciens est en cours de réflexion. La formation devrait intégrer le cursus universitaire licence-master-doctorat, avec un diplôme d’État de diététicien de niveau licence et une ouverture, entre autres, sur l’expertise clinique et la recherche, via des masters et doctorats.

Validation des acquis de l’expérience

La validation des acquis de l’expérience peut se faire via la formation continue grâce au DUT génie biologique option diététique. Il faut être titulaire d’un baccalauréat scientifique avec au moins une année d’étude à l’université dans le domaine de la biologie et justifier de trois ans d’expérience professionnelle. L’admission au DUT se fait après étude du dossier, entretien et test de niveau.

L’évolution professionnelle

Après plusieurs années de service au grade de diététicien hospitalier, il est possible d’être promu surveillant, puis surveillant en chef d’un service de diététique. Le diététicien peut également se présenter au concours du professorat d’économie sociale et familiale ainsi qu’à certains concours paramédicaux, de cadre de santé et cadre supérieur de santé.

La rémunération

Dans la fonction publique hospitalière, la rémunération brute (hors prime de service) est en 2009 de :

  • 1 600 € en début de carrière ;
  • 2 725 € en fin de carrière.

Le diététicien dans une maison de retraite

L’objectif du diététicien est de couvrir les besoins nutritionnels des résidents de la maison de retraite par une alimentation équilibrée et agréable, afin d’assurer le maintien de leur intégrité physique, dans un climat le plus convivial possible.

Il élabore les différents menus et fiches techniques, en collaboration avec les chefs de cuisine. Il adapte l’alimentation aux spécificités des personnes âgées, tout en respectant leurs goûts et leurs habitudes. Le diététicien se préoccupe également avec l’équipe soignante de l’amélioration de l’environnement quotidien des personnes âgées, par exemple en portant une attention particulière aux anniversaires, aux fêtes pour centenaires…

Le diététicien a également pour fonction la formation et l’information du personnel soignant, de cuisine, des familles, des patients. Il est responsable de la qualité alimentaire.

Pour plus d'informations sur le métier de diététicien, consultez le portail des métiers du ministère de la Santé.