Aller au contenu

Le mécanisme du sommeil

L’alternance veille sommeil

Le sommeil est un besoin physiologique. Les rythmes de sommeil sont régulés par une « horloge interne » réglée sur l’alternance jour/nuit. Située à la base du cerveau, cette horloge biologique est constituée par un petit groupe de neurones qui commandent les rythmes du corps grâce à la mélatonine, hormone dont la sécrétion est bloquée par la lumière. Ainsi, la mélatonine nous sert à mesurer le temps qui passe.

L’horloge biologique est réglée sur un rythme d’environ 24 heures, correspondant à l’alternance jour/nuit : c’est ce qu’on appelle la régulation circadienne.

Les cycles de sommeil

Le sommeil est constitué de cycles successifs. Chaque cycle de sommeil débute par du sommeil lent et s’achève par du sommeil paradoxal.

Le sommeil lent se compose de quatre stades : les stades 1 et 2 correspondent au sommeil léger, les stades 3 et 4 au sommeil profond :

  • Le stade 1 est un stade de transition : le dormeur, qui n’a pas l’impression de dormir, peut être réveillé par le moindre bruit.
  • Le stade 2 est le stade du sommeil confirmé, stade au cours duquel l’activité du cerveau diminue progressivement. Les muscles se détendent, la température corporelle et la pression artérielle diminuent, le cœur bat moins vite.
  • Dans les stades 3 et 4, le sommeil est profond et l’activité cérébrale ralentie. Il est difficile de réveiller le dormeur car son cerveau est de plus en plus insensible aux stimulations extérieures. L’hypophyse sécrète de l’hormone de croissance, le foie, le cerveau et les muscles reconstituent leurs réserves d’énergie.
  • A l’issue du stade 4 survient le sommeil paradoxal. L’activité cérébrale devient intense et est assez proche de celle de l’éveil. Des mouvements des yeux très rapides se produisent. En revanche, les muscles sont inertes. C’est au cours du sommeil paradoxal que l’on rêve le plus.

Les cycles de sommeil sont tous structurés de façon identique mais la proportion de sommeil lent et de sommeil paradoxal dans chaque cycle varie au cours de la nuit : la première partie de nuit contient plus de sommeil profond, tandis que le sommeil léger et le sommeil paradoxal sont plus présents en seconde partie de nuit.