Aller au contenu

Perte d'audition


La perte d’audition est fréquente avec l’âge : on estime qu’entre trois et quatre millions de Français souffrent de surdité liée à l’âge, ou presbyacousie.

Qu’est ce que la presbyacousie ?

La presbyacousie désigne la perte d’audition liée à l’âge. Elle apparaît en général vers la soixantaine, de façon progressive, et atteint les deux oreilles simultanément.

La presbyacousie est due à une détérioration du système auditif.

Symptômes de la presbyacousie

La presbyacousie s’installe progressivement. Les premiers symptômes sont une difficulté à entendre les sons aigus (comme le bruit d'une sonnerie). Ensuite, il devient difficile de comprendre les paroles des autres en milieu bruyant. Au stade avancé, seules les voix fortes peuvent être perçues.

Comment évalue-t-on la presbyacousie ?

La presbyacousie est mesurée lors d’un test audiométrique, à l’aide d’un appareil appelé audiogramme. Celui-ci permet de savoir quelle est la perte auditive aux différentes fréquences.
Le son se caractérise par sa fréquence et son intensité. La fréquence du son est exprimée en Hertz (Hz). L’oreille humaine peut entendre des sons compris entre 20 et 20 000 Hz. Au-dessous de 20 Hz, ce sont des infrasons, au-dessus de 20 000 Hz, ce sont des ultrasons.

L’intensité du son est exprimée en décibels. En dessous de 0 décibel, seuil de l’audition humaine, la perception est impossible, tandis qu’au dessus de 120 décibels, le son est douloureux et nocif pour l’oreille. La plupart des sons de l’environnement sont compris entre 30 et 90 décibels. A chaque fois que le son augmente de 10 décibels, il est perçu deux fois plus fort.

Voici quelques exemples d’intensité de son :

  • des chuchotements ont une intensité de 25 à 35 dB ;
  • une conversation a une intensité de 55 à 75 dB ;
  • un concert peut avoir une intensité de 110 dB.

L’audiogramme permet de savoir quelles fréquences de sons (Hertz) la personne entend, et à quelle intensité (décibels).

Dans la presbyacousie, ce sont d’abord les sons aux fréquences les plus élevées, c’est-à-dire les sons les plus aigus, qui ne sont plus entendus. La perte auditive est considérée comme légère entre 20 et 40 décibels, et moyenne de 40 à 70 décibels.

Prévention et prise en charge de la presbyacousie

A l’heure actuelle, il n’existe pas de mesures permettant de prévenir la presbyacousie. En revanche, une prise en charge précoce des troubles à l’aide d’un appareil auditif permet de limiter la gêne ressentie.

Il existe deux types d’appareils auditifs :

  • les contours d’oreille sont portés sur le pavillon (rebord de l’oreille), et reliés au conduit auditif par un tube et un embout ;
  • les appareils intra-auriculaires sont entièrement logés dans le conduit auditif.

Les appareils auditifs n’agissent pas sur l’oreille, mais sur le son, qu’ils amplifient.

C’est l’audioprothésiste qui détermine quel type d’appareil est le plus adapté à chaque personne.
Le remboursement des appareils auditifs par la Sécurité sociale dépend de l’âge, de la surdité, et du modèle d’appareil choisi. Pour plus d’informations sur ce sujet, consultez ameli.fr