Aller au contenu

Le glaucome


Le glaucome est une maladie de l’œil caractérisée par une destruction progressive du nerf optique qui peut entraîner la cécité en l’absence de traitement.

Dans le globe oculaire, un liquide appelé humeur aqueuse irrigue continuellement la cornée et lui apporte de l’oxygène. Ce liquide est renouvelé en permanence et évacué à travers un filtre situé entre l’iris et la cornée. Lorsque ce liquide ne s’évacue pas bien, il s’accumule dans l’œil et provoque une lésion du nerf optique : c’est le glaucome.

Le glaucome le plus courant, appelé glaucome à angle ouvert, évolue de façon lente et insidieuse. Il provoque un rétrécissement progressif du champ visuel, qui n’est perceptible par la personne atteinte qu’au bout de plusieurs années, une fois que le nerf optique est fortement endommagé. C’est pourquoi le dépistage est important. Il passe par une mesure de la pression oculaire, car dans la plupart des cas, le principal symptôme du glaucome est une pression oculaire élevée. En cas d’élévation anormale de la pression oculaire, des examens complémentaires sont effectués afin d’évaluer l’atteinte du nerf optique.

Le glaucome ne se soigne pas. Les traitements visent à contrôler la pression oculaire et non à restituer le champ visuel perdu. Selon la situation du patient, il peut s’agir de collyres, de traitement au laser ou d’une intervention chirurgicale.

Le glaucome est en général lié au vieillissement de l’œil, mais il existe des facteurs de risque comme le diabète, les maladies cardiovasculaires, la myopie, des antécédents familiaux…

On estime qu’environ un million de personnes souffrent de glaucome en France.