Aller au contenu

La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA)


La dégénérescence maculaire liée à l’âge, ou DMLA, est une maladie qui atteint une partie de la rétine appelée macula.

Située au fond de l’œil, la rétine agit comme un appareil photographique : elle reçoit les images, qu’elle transforme en signaux nerveux avant de les transmettre au cerveau via le nerf optique. D’un diamètre d’environ 2 millimètres, la macula est la zone centrale de la rétine. Elle transmet 90 % des informations visuelles au cerveau.

La DMLA est un vieillissement trop rapide de la macula qui entraîne une perte de la vision centrale. En général, la vision périphérique reste intacte.

Il existe deux formes de DMLA :

  • la DMLA sèche. Des cellules visuelles et des pigments de la rétine disparaissent, remplacés par des cicatrices. C’est la plus fréquente (85 % des cas), et elle est d’évolution lente ;
  • la DMLA humide. Moins fréquente, elle se caractérise par la formation de nouveaux vaisseaux sous la rétine, ce qui entraîne un décollement de la macula et gêne la vision. Elle peut être d’évolution très rapide et provoquer en seulement quelques jours la perte de la vision centrale.

La DMLA se caractérise par une diminution de la sensibilité aux contrastes, une baisse de l’acuité visuelle, une déformation des lignes droites (qui semblent courbes) et l’apparition d’une tache sombre au milieu du champ visuel.

Le diagnostic repose sur un examen du fond d’œil, éventuellement complété par une angiographie et un examen appelé OCT, qui permet de visualiser les différentes couches de la rétine.

Il n’existe pas de traitement pour la DMLA sèche. L’utilisation de lunettes grossissantes ainsi que des séances d’orthoptie pour apprendre à se servir de sa vision périphérique peuvent diminuer la gêne ressentie.

Pour la DMLA humide, un traitement au laser peut être envisagé pour détruire les vaisseaux qui se sont formés sous la rétine. Une technique appelée photothérapie dynamique peut également être utilisée.

Hormis le vieillissement, le principal facteur de risque d’apparition d’une DMLA est le tabagisme. En France, la DMLA est la première cause de malvoyance des personnes de plus de 50 ans et elle touche 12 % des personnes âgées de 65 à 75 ans.