Aller au contenu

L'infarctus du myocarde

Chaque année, plus de 100 000 Français ont un infarctus du myocarde, ou attaque cardiaque. C’est souvent le premier signe de l’existence d’une maladie cardiovasculaire.

Définition

L’infarctus du myocarde est la destruction d’une partie du muscle cardiaque, le myocarde. Il est causé par l’obstruction d’une des artères coronaires, qui apportent le sang oxygéné au cœur : le myocarde n’est alors plus irrigué ni oxygéné, ce qui entraîne sa nécrose, voire sa mort.

Symptômes de l’infarctus du myocarde

Le principal symptôme de l’infarctus du myocarde est une forte douleur au niveau du thorax, qui survient brutalement, et peut parfois se faire sentir dans les bras, les poignets et la mâchoire. Un essoufflement, une pâleur et des sueurs peuvent également se manifester.

Traitements de l’infarctus du myocarde

L’infarctus du myocarde est une urgence médicale : plus le temps passe, plus le cœur reste longtemps sans oxygène, et plus il risque de se nécroser.

Les techniques d’intervention utilisées dépendent de la gravité de l’infarctus, mais elles visent toutes à déboucher l’artère au plus vite :

  • l’angioplastie consiste à insérer un petit ballonnet gonflable dans l’artère. Une fois gonflé, il écrase la plaque d’athérome qui bouchait l’artère et augmente le diamètre de cette dernière. Il est ensuite dégonflé pour rétablir la circulation ;
  • la pose d’un stent consiste à placer un mini-ressort dans l’artère afin d’éviter qu’elle se rebouche ;
  • la thrombolyse consiste à détruire le caillot qui bouche l’artère en le faisant fondre par l’injection d’un médicament ;
  • le pontage est une intervention chirurgicale qui permet de relier deux artères afin de court-circuiter la partie de l’artère endommagée.

Une rééducation est ensuite effectuée afin de remuscler le cœur.

Facteurs de risque de l’infarctus du myocarde

Les principaux facteurs de risque de l’infarctus du myocarde sont le tabagisme, l’excès de cholestérol, le stress.