Aller au contenu

L'accompagnement des personnes malades

La maladie d’Alzheimer entraîne une perte d’autonomie progressive chez le patient, qui a besoin d’être aidé au quotidien.

L’aide à domicile

Les systèmes d’aide à domicile permettent d’assurer un soutien au quotidien à la personne malade. Ils peuvent prendre différentes formes : recours à un auxiliaire de vie, à une aide ménagère, à un service de portage de repas…

Pour plus d’informations sur ces différentes aides et leurs modalités, consultez notre rubrique « rester à domicile ».

Les associations départementales de France Alzheimer ainsi que les centres locaux d’information et de coordination, les centres communaux d'action sociale, les unités territoriales d'action médico-sociale des conseils généraux peuvent vous conseiller sur les solutions les plus adaptées.

L’accueil de jour

Comme son nom l’indique, l’accueil de jour est une structure accueillant les personnes malades à la journée. Ces structures proposent des activités visant à maintenir l’autonomie et à stimuler les fonctions cognitives des personnes malades.

Une liste des accueils de jour dédiés aux malades d’Alzheimer est disponible sur le site de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie, ainsi que dans l’annuaire de la Fondation Médéric Alzheimer.

L'hébergement temporaire en établissement

L’hébergement temporaire en établissement (pour plusieurs jours) est une solution temporaire avant un retour à domicile ou transitoire avant une entrée définitive en établissement.

La liste des structures d’hébergement temporaire est disponible sur le site de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie ainsi que dans l’annuaire de la Fondation Médéric Alzheimer.

L’accueil en établissement

L'évolution de la dépendance d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer peut rendre le maintien à domicile difficile, voire impossible. Il existe des structures spécifiques pour l’accueil des malades d’Alzheimer en établissement : les unités Alzheimer. Les patients y sont accueillis dans un cadre sécurisé et adapté, dans lequel ils peuvent déambuler sans danger. L’accompagnement est effectué par des équipes soignantes composées de volontaires spécifiquement formés à la prise en soins des malades d’Alzheimer. La définition d’un projet de vie individuel permet de proposer l’accompagnement le plus adéquat à chaque personne. Enfin, les familles sont étroitement associées à la vie quotidienne des patients.

Par ailleurs, le plan Alzheimer prévoit la création de deux types de structures spécifiquement dédiées aux personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer : les unités d’hébergement renforcé (UHR) et les pôles d’activité et de soins adaptés (Pasa), encore en expérimentation aujourd’hui. Pour plus de renseignements sur les établissements ayant mis en place de telles structures, consultez le site internet de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie.

La liste des établissements accueillant des malades d’Alzheimer est disponible sur l’annuaire de la Fondation Médéric Alzheimer. Pour chaque établissement sont indiquées la sévérité des troubles pris en charge ainsi que l’existence éventuelle d’une unité Alzheimer.