Aller au contenu

Causes des chutes

Les personnes âgées sont d’autant plus exposées aux chutes que leur organisme vieillit et que ses performances diminuent :

  • Au niveau des os et des articulations : la force musculaire diminue tandis que l’amplitude des gestes est diminuée par l’arthrose. L’architecture du pied se modifie, compromettant la marche. L’ostéoporose entraîne des fractures du col du fémur, etc.
  • Au niveau du système nerveux : la précision des gestes peut être altérée, notamment par des pathologies comme la maladie de Parkinson, etc.
  • Au niveau sensoriel : les troubles visuels (presbytie, cataracte, dégénérescence maculaire liée à l’âge, etc.) et auditifs (presbyacousie) diminuent l’aptitude à éviter les obstacles. Par ailleurs, avec l’âge, le système responsable de l’équilibre fatigue, etc.

Par ailleurs, la personne âgée est souvent sujette à des malaises (hypoglycémie, hypotension orthostatique, etc.) qui sont responsables de nombreuses chutes.

L’environnement n’est pas à négliger non plus, notamment quand il est encombré ou mal adapté à l’âge de la personne.