Aller au contenu

Le coup de chaleur et la déshydratation

Reconnaître les signes

Les signes cliniques d’alerte sont :

  • Une modification du comportement habituel ;
  • Une grande faiblesse ;
  • Des céphalées et étourdissements ;
  • Des vertiges, des troubles de la conscience voire des convulsions ;
  • Des crampes ;
  • Une peau chaude, rouge et sèche ;
  • Une température corporelle élevée (>38,5°C) ;
  • Une agitation nocturne inhabituelle.

Le coup de chaleur

Le coup de chaleur se définit comme un épuisement dû  la chaleur. Il est provoqué par une perte excessive d’eau (déshydratation) et de sel. C’est une urgence vitale car le pronostic vital est en jeu.

Les gestes de secours

Il s’agit de refroidir et de contrôler les effets de l’hyperthermie en allongeant, dévêtant, rafraîchissant, hydratant la personne victime du dit coup de chaleur. Pour une assistance, il faut appeler le 15 qui décidera d’une éventuelle hospitalisation.