Aller au contenu

Les bienfaits de l’activité physique chez la personne âgée

L’activité physique pour repousser la dépendance

Même si faire du sport ne va pas faire disparaitre les altérations dues à la vieillesse du corps, il peut en revanche permettre de limiter et ralentir la perte de capacités physiques. Sur le long terme, la pratique du sport peut permettre de repousser de 10 à 12 ans les risques de dépendance de la personne âgée. Il faudrait d’ailleurs pratiquer un sport tout au long de sa vie pour ne pas perdre son capital physique et le garder le plus longtemps possible.

Effets de l’activité physique sur le cœur

Pratiquer une activité physique et sportive va permettre :

  • Au cœur de garder plus longtemps ses capacités de relaxation (relâchement après l’effort)
  • Aux vaisseaux sanguins d’augmenter leur capacité de relâchement
  • De diminuer les risques d’hypertension artérielle
  • De diminuer, lors de l’effort, l’accélération du cœur et donc l’essoufflement
  • Et ainsi de limiter les troubles tels que le cholestérol et la glycémie, les artères s’encrassant moins rapidement

Danger de l’effort intense

Il ne faut pas oublier qu’en cas de manque d’entrainement, faire un effort ou un exercice de manière intense peut favoriser le risque d’accident cardiovasculaire. Il ne faut donc pas pratiquer de manière déraisonnée, surtout si la pratique sportive n’est pas régulière.

Pour « bien vieillir » physiquement, il faudrait donc faire du sport régulièrement, de manière modérée.