Aller au contenu

Evaluer la perte d'autonomie

réadaptation femme fauteuil

Retrouvez toutes les informations pratiques sur la perte d’autonomie : l’évaluation à l’aide de la grille Aggir et des groupes iso-ressources (Gir), le rôle du médecin traitant, les lieux où s’informer sur la perte d’autonomie comme le centre communal d’action sociale (CCAS) ou le centre local d’information et de coordination (Clic).

Comment évaluer la perte d'autonomie ?

La perte d’autonomie des personnes âgées est évaluée selon des critères précis, à l’aide d’une grille "Autonomie gérontologie groupes iso-ressources" (Aggir). L’évaluation est faite par des professionnels de la prise en charge des plus âgés. C’est à l’issue de cette évaluation qu’est déterminée l’éligibilité d’une personne à bénéficier de l’allocation personnalisée d’autonomie (Apa).

Qui évalue la perte d'autonomie ?

L’évaluation de la perte d’autonomie peut avoir lieu en différents endroits selon la situation de la personne âgée : à son domicile si elle y vit encore, dans la maison de retraite où elle réside, ou encore à l’hôpital si son médecin traitant l’y a envoyée en consultation ou qu’elle a été hospitalisée. En fonction du lieu où s’effectue cette évaluation, un médecin, un infirmier et/ou un travailleur social seront sollicités.

Où s'informer ?

Ce sont les conseils généraux qui coordonnent la prise en charge des personnes âgées dépendantes. Différents lieux d’information sont à disposition des personnes âgées et de leur entourage dans chaque département. Elles peuvent y obtenir des renseignements sur la procédure d’évaluation de la perte d’autonomie, les différentes prises en charge existantes, ainsi que les aides financières disponibles selon leur situation.