Aller au contenu
Aidants

Un tiers des Français aident ou ont aidé une personne âgée dépendante selon un sondage Opinion Way

le 08 octobre 2013
Situation de dépendance [Hospimedia] - À l'occasion de la journée nationale des aidants, qui s'est déroulée ce 6 octobre, l'association Le Parloir a dévoilé un sondage réalisé à sa demande par Opinion Way. Cette étude montre notamment qu'un tiers des répondants aide ou a déjà aidé une personne âgée dépendante.

"En France, les aidants représentent 8 millions de personnes. Autrement dit, plus de 12% des Français assistent de façon régulière un parent, un ami ou un voisin qui se trouve en situation de perte d'autonomie. Parmi eux, 4 millions aident régulièrement un proche âgé de 60 ans ou plus, précise l'association dans un communiqué. La journée nationale des aidants veut informer le plus grand nombre sur cette question et mettre en valeur ces millions d'anonymes qui ne sont reconnus par aucun statut." 

Selon l'enquête menée par Opinion Way auprès d'un échantillon de 1 000 personnes, l'aide à une personnes âgée dépendante est donc une réalité pour beaucoup de Français, puisqu'un tiers des répondants a déclaré prendre ou avoir déjà pris soin d'un proche âgé en perte d'autonomie. Par ailleurs, environ 50% des répondants ont déclaré qu'ils ne laisseraient jamais un proche sans assistance. 

Les personnes sondées ont été interrogées sur le fait de savoir quelles conditions devaient être remplies pour aider au mieux un proche en perte d'autonomie. Quatre conditions ont été retenues, le fait de ne pas être seul à s'occuper de la personne, que cela n'impacte pas la vie familiale et que les aidants ne subissent pas de stress ou de fatigue supplémentaire. Enfin, 59% des répondants ne veulent pas fragiliser leur carrière professionnelle. 

L'étude fait également ressortir une forte solidarité des Français à l'égard des aidants. Ainsi la grande majorité des répondants seraient prêts à apporter une aide complémentaire régulière ou ponctuelle aux aidants ou à se substituer ponctuellement à eux. Il existe également une forte attente à l'égard des pouvoirs publics pour soutenir les aidants, puisque 80% des sondés considèrent qu'ils doivent se mobiliser pour mieux soutenir les aidants. Ce soutien doit se manifester par un renforcement des aides financières, une amélioration des congés familiaux et un aménagement du temps de travail, ainsi que par un développement des lieux d'échange, de parole et de soutien. 

Quant à l'aide que les personnes pourraient obtenir si elles en avaient besoin, la majorité des répondants pense pouvoir compter avant tout sur la sphère familiale (83% sur le conjoint et 68% sur les enfants). Une aide externe au cercle familial, fournie par exemple par les associations ou les services sociaux, est également attendue mais de façon moins certaine. 

Logo HOSPIMEDIA

Article de Cécile Rabeux publié le 07/10/2013 sur www.hospimedia.fr