Aller au contenu
Gestion des risques

Deux chartes ont été adoptées pour le lancement opérationnel du dispositif Monalisa

le 23 octobre 2013
Personne âgée discutant avec une femme [Hospimedia] - Le dispositif Monalisa (Mobilisation nationale contre l'isolement des âgés) prend forme, puisque son lancement opérationnel est intervenu ce 17 octobre. Il a été marqué par l'adoption de deux chartes qui doivent servir à structurer l'organisation et le déploiement du projet.

Cette première plénière a eu lieu au ministère des Affaires sociales et de la Santé, en présence de Michèle Delaunay, ministre déléguée en charge des Personnes âgées et de l'Autonomie et Brigitte Ayrault, ambassadrice du projet (lire ci-contre). 

La première charte adoptée est la charte nationale Monalisa, elle sera signée par l'ensemble des partenaires nationaux d'ici le début d'année 2014. Elle"définit les principes de fonctionnement et les engagements de partenaire engagé dans Monalisa", précise le ministère dans un communiqué. 

La seconde charte est celle qui devra être signée par les équipes citoyennes. Elle en définit la constitution et les missions afin de permettre le déploiement sur tout le territoire."Parmi les principes communs figurent la non discrimination, le libre choix et la participation de la personne accompagnée, le droit à la renonciation, le respect des liens familiaux et sociaux, la confidentialité, l'interdiction pour les bénévoles à recevoir dons, legs ou gratifications, la non substitution et la complémentarité par rapport aux autres intervenants", poursuit le ministère. 

Huit départements ont été choisis pour accueillir dans un premier temps le dispositif et ce"sur la base du haut niveau d'engagement des acteurs en matière de lutte contre l'isolement et la solitude des âgés". Il s'agit du Gard, du Lot, de la Gironde, du Val-de-Marne, de la Creuse, de la Nièvre et de la Moselle. Un programme de déploiement progressif sera élaboré en 2014. Si d'autres départements souhaitent s'engager, ils peuvent adresser une candidature à Jean-François Serres, référent national Monalisa. Selon le ministère, ce projet devrait se concrétiser avant la fin de l'année. 

Logo HOSPIMEDIA

Article de Cécile Rabeaux publié le 18/10/2013