Aller au contenu
Alzheimer

Des chercheurs français ont ralenti la progression de la maladie d'Alzheimer chez la souris

le 26 août 2013
Chercheur [Hospimedia] - La recherche sur la maladie d'Alzheimer se poursuit et plusieurs pistes sont explorées pour trouver comment dépister, prévenir et ralentir la maladie.

Récemment une équipe de chercheurs français a montré le rôle d'une enzyme dans le développement de la pathologie et a obtenu des résultats en inhibant cette protéine chez des souris. D'autres recherches sur le cuivre ont donné des résultats contradictoires quant à son implication dans la maladie. Enfin, une étude espagnole, dont les résultats ont été publiés au mois de février, a identifié un biomarqueur qui permettrait de déceler la maladie, 10 ans avant l'apparition des premiers symptômes. 

Le 18 août, la revue Nature medicine a publié les résultats de travaux menés par une équipe française. Cette étude montre le rôle d'une enzyme, PDK1, dans le développement de la maladie et ouvre des pistes thérapeutiques en ciblant cette protéine. Des expérimentations menées sur des souris ont permis suivant les cas, de réduire les troubles moteurs ou de mémoire et d'allonger la survie de ces animaux. Ces résultats sont maintenant à confirmer chez l'homme. 

Une étude publiée dans Annals of neurology au mois de juin présente ce qui pourrait être un nouveau biomarqueur de la maladie, qui permettrait de la déceler en phase préclinique. Selon cette recherche, c'est un faible taux d'ADN mitochondrial dans le liquide céphalo-rachidien qui constituerait ce biomarqueur. 

Le rôle du cuivre dans la maladie a engendré un débat, puisque deux études ont donné des résultats opposés. Ainsi une étude publiée dans les comptes-rendus de la National academy of science souligne que le métal présent en trop grande quantité favoriserait le développement de la maladie, ainsi que sa sévérité. D'un autre côté, une recherche anglaise, dont les résultats ont été publiés dans la revue Nature a pointé que le cuivre permettrait de prévenir l'agrégation d'une protéine, un phénomène impliqué dans la survenue de la maladie d'Alzheimer.

Logo HOSPIMEDIA

Article de Cécile Rabeux publié le 23/08/2013 sur www.hospimedia.fr