Aller au contenu

Le rôle des directives anticipées

Si vous avez rédigé des directives anticipées, le médecin doit en tenir compte. C’est un document essentiel pour la prise de décision médicale, qui prime sur tout autre avis non médical, y compris sur celui de votre personne de confiance. Toutefois, les directives anticipées n’ont pas de valeur contraignante pour le médecin. Celui-ci reste libre d’apprécier les conditions dans lesquelles il convient d’appliquer les orientations que vous aurez exprimées, compte tenu de la situation concrète et de l’éventuelle évolution des connaissances médicales.

Il est important que vous preniez, tant que vous le pouvez, toutes les mesures pour que le médecinqui devra décider d’une limitation ou d’un arrêt de traitement puisse consulter facilement vos directives anticipées. Il vous est donc conseillé de remettre vos directives anticipées au médecin qui vous prend en charge en cas d’hospitalisation ou en ville. Vous pouvez également conserver vous-même vos directives anticipées ou les confier à une personne de votre choix. Il est primordial que vous informiez votre personne de confiance de l’existence et du contenu de ces directives. Il est préférable d’indiquer au médecin qui vous prend en charge les coordonnées de la personne qui détient vos directives anticipées afin qu’il les mentionne dans votre dossier.

Dans tous les cas, le médecin cherchera à savoir si vous avez rédigé des directives anticipées et posera la question à votre personne de confiance, votre famille, vos proches, votre médecin traitant ou au médecin qui vous a adressé.