Aller au contenu

La rédaction des directives anticipées

Les directives anticipées s'entendent d'un document écrit, daté et signé par son auteur dûment identifié par l'indication de ses nom, prénom, date et lieu de naissance.

Si vous ne pouvez pas écrire et signer vous-même vos directives anticipées, vous pouvez faire appel à deux témoins – dont votre personne de confiance, si vous en avez désigné une – qui attesteront que le document exprime bien votre volonté libre et éclairée. Ces témoins doivent indiquer leur nom et leur qualité puis joindre leur attestation aux directives anticipées.

L’auteur des directives anticipées doit être en état d’exprimer sa volonté de façon libre et éclairée. Si vous le souhaitez, vous pouvez demander au médecin à qui vous confiez vos directives pour les insérer dans votre dossier, d’y joindre une annexe attestant que vous êtes en état d’exprimer votre volonté et qu’il vous a donné les informations appropriées.

Vous pouvez rédiger vos directives anticipées sur papier libre ou utiliser le formulaire proposé par le site de l’Assurance maladie.

Pour être prises en compte par le médecin, vos directives anticipées doivent avoir été rédigées depuis moins de trois ans avant la date à partir de laquelle vous ne serez plus en état d’exprimer votre volonté́. Vous devez donc les renouveler tous les trois ans.

A tout moment,vous avez le droit de changer d’avis : vous pouvez donc modifier, quand vous le souhaitez, totalement ou partiellement le contenu de vos directives anticipées. Si vous n’êtes pas en mesure de rédiger le renouvellement ou la modification de vos directives, la rédaction s’effectue avec la présence de deux témoins, comme indiquée précédemment.

Vous pouvez également annuler vos directives. Il vous est conseillé de le faire par écrit pour éviter toute erreur d’interprétation.