Aller au contenu

Les aides pour les personnes âgées de l'Assurance Maladie

Les personnes ayant de faibles ressources peuvent bénéficier d’aides de l’Assurance maladie : la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé (ACS).

La couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C)

La couverture maladie universelle complémentaire - CMU-C est destinée aux personnes ayant de faibles ressources. C’est une protection complémentaire gratuite et renouvelable. Les soins des bénéficiaires sont pris en charge à 100 % sans avance de frais, y compris pour la part non remboursée par la Sécurité sociale et le forfait journalier hospitalier. En outre, ils n’ont pas à payer la participation forfaitaire d’un euro.

Trois conditions sont à respecter pour bénéficier de la CMU-C :

  • habiter en France depuis plus de trois mois ;
  • être en situation régulière ;
  • avoir un revenu mensuel inférieur à un certain montant.

Consultez le site ameli.fr pour en savoir plus sur la CMU complémentaire (conditions à remplir, dossier de demande, etc.).

Attention : la CMU-C ne doit pas être confondue avec la couverture maladie universelle (CMU). Cette dernière s’adresse aux personnes qui ne sont pas couvertes par un régime obligatoire de sécurité sociale, quels que soient leurs revenus.

L'aide à l’acquisition d’une complémentaire santé (ACS)

Les personnes dont les ressources sont faibles (par exemple, entre 626,75 et 752,08 euros pour une personne seule), mais légèrement supérieures au plafond ouvrant droit à la CMU-C, peuvent bénéficier d'une aide au financement de leur couverture maladie complémentaire. Cette dernière se présente sous la forme d’une attestation-chèque qu’il suffit de présenter à la complémentaire santé de son choix. Le montant annuel du chèque santé est de 500 euros pour les personnes de plus de 60 ans.

L'aide pour une complémentaire santé donne droit à :

  • un chèque santé (par individu composant le foyer et selon son âge) à faire valoir auprès de sa complémentaire santé actuelle ou de celle que la personne choisira à titre individuel ;
  • la dispense de l'avance de frais sur la partie prise en charge par l'Assurance Maladie lors des consultations médicales, dans le cadre du parcours de soins coordonnés. La dispense d'avance de frais est accordée même si la personne décide de ne pas choisir un organisme de protection complémentaire.

Rendez-vous sur le site ameli.fr pour connaître :