Aller au contenu

Les liens avec les acteurs de la santé

Quelle que soit la localisation de la maison de retraite médicalisée (milieu rural ou urbain), il est essentiel que son équipe travaille en réseau avec les acteurs de la santé du territoire où elle est implantée, à la fois pour assurer aux résidents des soins quotidiens de qualité et pour organiser la prise en charge d’éventuelles maladies :

  • pharmacie : la maison de retraite a-t-elle une pharmacie à usage interne ? Dans le cas contraire, travaille-t-elle avec un pharmacien du secteur ? La plupart des résidents de maison de retraite ont beaucoup de médicaments à prendre et, pour éviter les accidents, une bonne organisation est fondamentale : le travail avec un pharmacien référent ou la présence d’une pharmacie à usage interne permettent d’éviter oubli de prescriptions, multiplication des ordonnances pour un même résident, et confusion entre les médicaments ;
  • soins paramédicaux : un kinésithérapeute, un ergothérapeute, un orthophoniste interviennent-ils dans la maison de retraite ? Si oui, à quelle fréquence ? Le maintien – voire l’amélioration – des capacités fonctionnelles et intellectuelles d’une personne âgée en perte d’autonomie nécessite l’intervention régulière de professionnels comme un kinésithérapeute ou un orthophoniste ;
  • établissements de santé : la maison de retraite a-t-elle passé une convention avec un, ou plusieurs établissements de santé du secteur ? Si oui, quelles en sont les conditions ? L’état de santé d’une personne âgée hébergée en maison de retraite peut se dégrader (maladie, accident) et nécessiter un départ temporaire pour une autre structure (USLD, hôpital…). Il peut aussi parfois simplement être nécessaire qu’un résident ait accès à une consultation spécialisée. L’existence de liens entre la maison de retraite et les établissements de santé du secteur facilite le passage d’une structure à une autre et améliore la prise en charge de la personne âgée dans le cadre de la filière gériatrique.