Aller au contenu

Les soins en maison de retraite médicalisée (Ehpad)

soignant

La qualité des soins apportés aux résidents d’une maison de retraite est un critère essentiel à leur bien-être et à la préservation de leur état de santé. Les questions à se poser concernent avant tout l’équipe médicale et soignante : combien y-a-t-il d’infirmières et d’aides soignantes ? Y-a-t-il une équipe de nuit ? Un médecin coordonnateur intervient-il dans la maison de retraite ?

Il est également important de se renseigner sur les liens entre les résidences médicalisées pour personnes âgées et leur environnement : en cas de dégradation de l’état de santé de la personne âgée, sa prise en charge à l’hôpital sera-t-elle facilitée ? Comment est prise en charge la douleur ? Enfin, l’accompagnement de la fin de vie doit être envisagé : l’équipe de la maison de retraite est-elle formée aux soins palliatifs ?

L'équipe médicale et soignante

Les Ehpad (établissement d’accueil pour personnes âgées dépendantes) sont des maisons de retraite habilitées à accueillir des personnes âgées dépendantes, ce qui signifie qu’elles doivent avoir une équipe interne de soignants à même d’assurer les soins quotidiens nécessaires aux résidents. Or, la composition de cette équipe est essentielle pour garantir la qualité et la continuité des soins. Il est donc important de se renseigner sur certains points avant de faire son choix :

  • qualification de l’équipe soignante : les membres de l’équipe soignante sont-ils diplômés d’État ? Les soins sont-ils toujours assurés par un personnel soignant qualifié ? Il est en effet indispensable que les gestes techniques soient réalisés par des personnes qui ont reçu la formation nécessaire pour les effectuer correctement.
  • composition de l’équipe soignante : quels métiers sont représentés dans la maison de retraite (infirmière, aide-soignant, kinésithérapeute, autre) ? Combien y-a-t-il d’infirmières et d’aides soignants ? De combien de résidents chaque soignant doit-il s’occuper ? Ces questions peuvent aider à prendre conscience d’un éventuel sous-effectif qui nuit à la qualité des soins : si les soignants ne sont pas assez nombreux, ils ne peuvent consacrer suffisamment de temps à chaque résident pour lui prodiguer des soins de qualité.
  • continuité des soins : Y a-t-il une équipe de nuit ? Une équipe de garde le week-end et pendant l’été ? Une procédure d’urgence a-t-elle été mise en place ? Les personnes âgées dépendantes pouvant avoir besoin d’aide à n’importe quel moment, il est crucial qu’il y ait une permanence des soins dans l’établissement 24h/24 et que les situations d’urgence soient envisagées.
  • médecin coordonnateur : un médecin coordonnateur intervient-il dans la maison de retraite ? Si oui, combien de fois par semaine est-il présent ? La signature d’une convention tripartite impose aux Ehpad de recruter un médecin coordonnateur responsable de l’organisation des soins dans l’établissement. Toutefois, certains Ehpad n’en ont pas encore. Par ailleurs, le temps de présence de ce médecin est variable selon les établissements. Or, si le médecin ne vient que rarement dans la maison de retraite, il lui est difficile de coordonner le travail des différents intervenants.

Les liens avec les acteurs de la santé

Quelle que soit la localisation de la maison de retraite médicalisée (milieu rural ou urbain), il est essentiel que son équipe travaille en réseau avec les acteurs de la santé du territoire où elle est implantée, à la fois pour assurer aux résidents des soins quotidiens de qualité et pour organiser la prise en charge d’éventuelles maladies :

  • pharmacie : la maison de retraite a-t-elle une pharmacie à usage interne ? Dans le cas contraire, travaille-t-elle avec un pharmacien du secteur ? La plupart des résidents de maison de retraite ont beaucoup de médicaments à prendre et, pour éviter les accidents, une bonne organisation est fondamentale : le travail avec un pharmacien référent ou la présence d’une pharmacie à usage interne permettent d’éviter oubli de prescriptions, multiplication des ordonnances pour un même résident, et confusion entre les médicaments ;
  • soins paramédicaux : un kinésithérapeute, un ergothérapeute, un orthophoniste interviennent-ils dans la maison de retraite ? Si oui, à quelle fréquence ? Le maintien – voire l’amélioration – des capacités fonctionnelles et intellectuelles d’une personne âgée en perte d’autonomie nécessite l’intervention régulière de professionnels comme un kinésithérapeute ou un orthophoniste ;
  • établissements de santé : la maison de retraite a-t-elle passé une convention avec un, ou plusieurs établissements de santé du secteur ? Si oui, quelles en sont les conditions ? L’état de santé d’une personne âgée hébergée en maison de retraite peut se dégrader (maladie, accident) et nécessiter un départ temporaire pour une autre structure (USLD, hôpital…). Il peut aussi parfois simplement être nécessaire qu’un résident ait accès à une consultation spécialisée. L’existence de liens entre la maison de retraite et les établissements de santé du secteur facilite le passage d’une structure à une autre et améliore la prise en charge de la personne âgée dans le cadre de la filière gériatrique.

L'accompagnement de la fin de vie

La fin de vie est un sujet délicat à aborder. Cependant, la plupart des résidents d’une maison de retraite, médicalisée notamment, demeurent dans l’établissement jusqu’à la fin de leur vie. La gestion de la fin de vie doit donc être envisagée lors du choix d’une maison de retraite:

  • soins palliatifs : l’équipe de la maison de retraite est-elle formée aux soins palliatifs ? Si l’équipe soignante de la maison de retraite n’est pas formée aux soins palliatifs, ces derniers sont-ils dispensés par des intervenants extérieurs ? Les soins palliatifs visent à soulager la douleur, à apaiser la souffrance physique, à sauvegarder la dignité de la personne malade et à soutenir son entourage. » (Société française d'accompagnement et de soins palliatifs). Ils permettent à la personne malade de finir sa vie dans la dignité. Dans certaines maisons de retraite, l’équipe soignante a été formée aux soins palliatifs afin d’offrir le meilleur accompagnement possible aux résidents en fin de vie ;
  • obsèques : Comment les obsèques sont-elles organisées ? Un accompagnement est-il proposé aux proches de la personne décédée ? Certaines maisons de retraite s’occupent des démarches administratives à effectuer après un décès. Un soutien psychologique peut également être proposé aux proches de la personne décédée.