Aller au contenu

Le respect de l'intimité et des convictions

La maison de retraite est le domicile de la personne âgée qui y réside : cette dernière a donc le droit au respect de son intimité tout autant qu’à celui de ses convictions religieuses et politiques. Quelques questions peuvent donner des indications sur le respect de ces droits :

  • Hébergement : pourrai-je changer de chambre en cours de séjour si j’en ai envie ? Il peut arriver qu’un résident souhaite pour des raisons personnelles passer d’une chambre double à une chambre individuelle, ou inversement. La possibilité de le faire témoigne du respect de la vie intime des résidents au sein de l’établissement.
  • Visites : pourrai-je recevoir mes proches dans un salon particulier ? Existe-t-il des horaires de visite ? Les résidents doivent avoir la possibilité de maintenir les relations avec leur entourage, et ce dans le respect de leur intimité.
  • Convictions religieuses : comment ma pratique religieuse sera-t-elle respectée dans la maison de retraite ? Pourrai-je assister à des offices religieux à proximité de l’établissement si je le souhaite ? L’entrée en maison de retraite ne doit pas entraîner le renoncement à ses convictions et l’arrêt des pratiques religieuses. Le non-respect des convictions religieuses d’un résident est une forme de discrimination et est répréhensible pénalement.