Aller au contenu
Recherche

Une étude probante sur l’impact de l’environnement sur la santé des aînés

le 04 avril 2011

[maisons-de-retraite.fr] L’environnement – urbanisme, équipements et services –, s’il est adapté à la pratique de la marche, aux relations sociales, à la convivialité joue un rôle important et positif sur la qualité de vie et donc sur la santé des aînés.

Réalisée au Canada et Intitulée VoisiNuAge, l’étude propose une approche écologique, c’est-à-dire une approche qui, en plus des déterminants individuels, examine les déterminants socio-environnementaux d’une situation.

VoisiNuAge porte sur l’effet des conditions de vie dans les quartiers sur la santé des seniors. Plus particulièrement en regard de trois classes de comportements : la participation, sociale, l’activité physique et la nutrition.

Dans un premier temps, a été établie une banque de données sur les quartiers de résidence des participants à Montréal ou à Laval. Cela a permis de caractériser le voisinage immédiat des participants à l’étude à la fois en ce qui concerne le profil sociodémographique (proportion d’aînés, revenu moyen…) et l’accessibilité aux services et ressources communautaires (distance par rapport au commerce le plus proche…).

Il est apparu que des voisinages riches en ressources accessibles à pied encouragent la participation sociale des personnes âgées. Ce sont d’ailleurs les participants qui habitent le plus près des ressources (commerces…) qui ont la vie sociale la plus riche.

Il est également apparu que, même si les recommandations publiques en matière d’activité physique ne sont pas bien respectées, la marche était néanmoins l’activité physique la plus prisée par les aînés. Les chercheurs ont observé une corrélation entre la présence de services accessibles à pied et la pratique de la marche, donc d’une dépense énergétique.

Cette étude montre donc que, si on veut améliorer la qualité de vie des personnes âgées et donc leur santé, c’est toute l’architecture de leur quartier d’habitation qu’il faut interroger.

Plus de renseignements : http://www.inpes.sante.fr/SLH/pdf/sante-homme-411.pdf