Aller au contenu
Activité physique adaptée

Une étude des activités Siel Bleu dans trois Ehpad montre des gains physiques notables

le 18 avril 2014
[Hospimedia] - Le groupe associatif Siel bleu (Sport, initiative et loisirs), qui promeut l'utilisation de l'activité physique adaptée comme outil de prévention, développe ses interventions dans les maisons de retraite. Objectif visé : entretenir le potentiel restant des personnes âgées dépendantes. Une évaluation-test des méthodes Siel Bleu a été menée dans le Limousin.

Après un an d'observation (à partir de janvier 2013), de manière générale, le groupe qui a bénéficié des séances Siel Bleu à raison de trois fois par semaine "a vu au minimum une stabilisation de l'équilibre et de la marche contrairement au groupe témoin" qui n'était inscrit à aucune activité Siel Bleu et qui a eu certaines dégradations de son état physique, a constaté Delphine Chalier, responsable départemental Siel Bleu (pour la Haute-Vienne), dans le compte rendu de l'étude qu'elle a présentée au Printemps des Ehpad à Limoges le 15 avril. C'est surtout en matière d'équilibre dynamique que les gains sont les plus importants. L'amélioration semble moins marquée en termes d'équilibre statique et de bilan transfert chaise, a-t-elle ajouté.

Qualité de vie

Outre les bilans moteurs, la perception de la qualité de vie qu'ont les deux groupes a également été analysée. Sur cette thématique les résultats du groupe témoin ont peu varié dans le temps, contrairement au groupe qui participait aux activités Siel Bleu. Le questionnaire sur la qualité de vie concernait par exemple l'appétit, le sommeil, les douleurs... au quotidien. Sur ces items, la personne interrogée devait s'auto-évaluer. Au final le groupe test ayant une activité physique adaptée a - au bout d'un an - un jugement sur sa qualité de vie nettement plus favorable que le groupe témoin.

Trois séances par semaine de gymnastique sur chaise

L'étude a été menée dans trois Ehpad de Haute-Vienne : la résidence Jean Mahaut à Nieul, la résidence Les chênes à Couzeix et la résidence du Parc à Panazol. Dans chaque structure ont été constitués deux groupes de 12 personnes. L'un étant un groupe test participant aux activités de Siel bleu et l'autre un groupe témoin ne suivant pas les séances d'activité physique adaptée. 

Une première évaluation des participants a été réalisée avant qu'ils s'inscrivent au programme Siel, puis à six mois et à un an. Ces évaluations ont concerné les capacités motrices - transfert assis-debout, équilibre statique et dynamique, double tâche et réaction d'équilibration - ou encore la qualité de vie. Le groupe test a pratiqué trois séances par semaine de gymnastique sur chaise et suivi des actions de prévention des chutes.

La confrontation de l'ensemble des données de conservation de l'autonomie avec le nombre des chutes est encore en cours d'évaluation, seule une structure a été évaluée.

 

Siel Bleu : http://www.sielbleu.org

 

Consultez notre dossier sur l’activité physique.

Lire aussi :

Rester assis trop longtemps réduit l’espérance de vie des seniors

Un pas de plus vers la prescription médicale d’activité physique

Michèle Delaunay et Valérie Fourneyron veulent promouvoir le sport auprès des personnes âgées