Aller au contenu
Prévention

Un pas de plus vers la prescription médicale d’activité physique

le 15 janvier 2014
[maisons-de-retraite.fr] Dans son rapport remis le 14 janvier au gouvernement, le groupe de travail « activités physiques et sportives (APS) pour les séniors » recense de nombreuses initiatives qu’il convient d’encadrer et de développer.

La mission menée par le Pr Daniel Rivière, vice-président de la Société française de médecine et de l'exercice du sport, fait dans son rapport de nombreuses recommandations à Valérie Fourneyron, ministre des Sports et Michèle Delaunay, ministre déléguée aux Personnes âgées et à l'Autonomie.

Trois catégories de personnes âgées ont été distinguées - celles sans problème de santé identifié, celles à risques (fragilisées) et les personnes dépendantes – et une centaine de fiches d'audition a été envoyée à des structures du secteur associatif, commercial, institutionnel et à des établissements de santé qui participent au développement des activités physiques et sportives (APS) auprès des âgés.  

Informer, labelliser, personnaliser

Si l'offre d'activités repérée par la mission paraît importante, son accès s’avère parfois difficile et le public peu informé de ces possibilités. Le Pr Rivière recommande donc un recensement exhaustif des APS sur le territoire et une campagne d'information.  

Pour garantir la qualité de l'accueil du public, la formation des intervenants et l'adaptation des structures, un label pourrait être créé et les « bonnes pratiques » contrôlées.  La mission suggère aussi de mutualiser les équipements sportifs de toutes les structures publiques : éducation nationale, collectivités locales, Ehpad publics...

Concernant la prise en charge de l’APS par la collectivité, le rapport propose la création d'un carnet de suivi à partir de 50 ans, la personnalisation des actions via un parcours évolutif, mais aussi à terme le déploiement de prescriptions médicales d'APS.

 

Michèle Delaunay encourage la poursuite du groupe de travail et souligne que l'activité physique aura une place importante dans le projet de loi d’adaptation de la société au vieillissement, mais aussi dans la Stratégie nationale de santé (SNS).

 

Voir notre Dossier La santé des séniors : Activité physique 

Sur le même sujet :

Michèle Delaunay et Valérie Fourneyron veulent promouvoir le sport auprès des personnes âgées

Des exercices pour éviter les chutes