Aller au contenu
Aidants

Parcours des aidants : une étude est lancée pour 10 ans en Bourgogne et Franche-Comté

le 24 janvier 2014
[Hospimedia] - Connaître les aidants pour mieux les accompagner, tel est l'objectif du Pôle de gérontologie interrégional Bourgogne et Franche-Comté, qui travaille à une étude d'envergure. Ce projet de cohorte ICE (Informal carers of elderly) va impliquer 7 604 aidants et concerner 5 groupes de pathologies. Lancée en septembre 2013, cette étude se déroulera sur une durée de 10 ans.

"Les pouvoirs publics affichent leur volonté de permettre à des personnes âgées en perte d'autonomie, de vivre à domicile le plus longtemps possible. Ce souhait directement exprimé par les aînés est rendu possible du fait essentiellement d'un réseau d'aides informelles (famille, amis, voisins), rappelle le Pôle de gérontologie sur son site internet. Cet accompagnement quotidien peut conduire l'aidant dans une situation d'extrême fragilité et être préjudiciable à sa santé physique, psychique et sociale." 
Le projet d'étude se déroulera donc sur 10 ans, avec 5 ans d'inclusion puis 5 ans de suivi. Les aidants qui intègrent la cohorte sont ceux qui apportent une aide à un proche âgé d'au moins 60 ans, domicilié en Bourgogne ou Franche-Comté et qui a été récemment diagnostiqué d'une des cinq pathologies listées : pathologie neuro-dégénérative, cardiaque, neuro-vasculaire, cancéreuse ou sensorielle. "L'aidant sera identifié par son proche lors d'une consultation clinique grâce à un questionnaire de désignation", est-il également précisé. 
L'objectif est alors de "suivre longitudinalement le parcours de vie des aidants au cours de la relation d'aide (qualité de vie, anxiété-dépression, stratégies d'ajustement au stress, soutien social et fardeau)." Un nouvelle forme d'intervention auprès des aidants de la cohorte sera également testée. Il s'agira d'entretiens semestriels réalisés par un travailleur social. 
Plusieurs financeurs ont été impliqués dans cette étude. La première partie de l'étude de faisabilité a été financée par Novartis Pharma et la Caisse d'assurance retraite et de santé au travail (Carsat) Bourgogne/Franche-Comté. La seconde partie de cette étude est financée par la CNSA. De plus, le projet de cohorte ICE a été retenu par l'Institut national du cancer et la Fondation Roche. 

Consulter notre dossier Accompagner un proche âgé

 

Sur le même sujet :

Oncogériatrie: la charge pour les aidants est proche de celle observée pour la maladie d'Alzheimer

Une enquête sur l’importance des aidants dans notre société

Les aidants familiaux contribuent de manière informelle à hauteur de 164 milliards d’euros