Aller au contenu
Logement

Les résidences services seniors intéresseraient un Français sur deux

le 24 mars 2014
[Maisons-de-retraite.fr avec Hospimedia] - Un sondage d'opinion révèle que près d'un senior sur deux en France envisagerait de s'installer en résidence services senior. Un chiffre qui semble confirmer une tendance évoquée fin novembre par la Direction générale de la cohésion sociale dans son rapport sur l’habitat collectif des personnes âgées autonomes.

Réalisé par Ipsos pour le groupe AEGIDE/ Domytis auprès d’un échantillon représentatif de la population française de 50 ans et plus, ce sondage indique que 49,9% des seniors envisageraient de s’installer un jour dans une résidence services senior.

« Spontanément, 40% des personnes interrogées sont favorables à l'emménagement en résidence » et 79% imaginent que le tarif mensuel dépasse 1 500 euros par personne. Après avoir eu l'information que le loyer mensuel d'un studio est d'environ 800 euros (auxquels il faut ajouter le prix de certains services optionnels, notamment la restauration du midi), le taux de personnes intéressées passe à près de 50%. Autre constat : « l'offre des résidences services est encore mal connue », signale Domitys. Pour preuve : 60% des seniors interrogés pensent qu'elles sont médicalisées. 

Qu’est-ce qu’une résidence service senior ?

Ces résidences services, qui se développent depuis une trentaine d'années, s’adressent à des personnes âgées autonomes, valides et semi-valides de plus de 60 ans, qui désirent vivre de matière indépendante tout en profitant d’un cadre spécifique.

Elles sont constituées d’appartements individuels et de maisons de plain-pied (à vendre ou à louer), de lieux de vie adaptés (restaurant, salon ou espace forme) et sont sécurisées (portail, accueil 7/7 jours, interphone…).  Les résidents peuvent également choisir des services complémentaires : assistance 24 h sur 24, restauration à l'unité, ménage, blanchisserie, etc.

Le marché des résidences services seniors est émergent en France : il comptait environ 380 établissements et 30 000 logements en exploitation à fin 2012, selon une étude réalisée par Xerfi-Precepta. Cette étude soulignait dans sa présentation que "les leaders du marché : Domitys, les Villages d'Or, les Senioriales, les jardins d'Arcadie, etc. affichent des stratégies de croissance dynamiques : diversification des concepts, déploiement géographique, conquête de nouvelles cibles".

 « Ce type d’habitat constitue un choix pérenne, moins onéreux [que les EHPAD], permettant de faire face dans de bonnes conditions au vieillissement de la population », estime pour sa part la Direction générale de la cohésion sociale dans un rapport de novembre 2013 consacré à l’habitat collectif des personnes âgées autonomes.

 

 

Consultez notre Dossier Les différents types d'établissement

Lire aussi

Quel habitat collectif pour les personnes âgées ?

L'appartement LENA : un modèle de logement pour le 3ème âge