Aller au contenu
Maladie d’Alzheimer

Les « Cafés Alzheimer », vers une offre complémentaire de prise en charge

le 05 juillet 2013
Lieux de partage intergénérationnelentre malades, aidants et spécialistes, lesCafés Alzheimer, aussi appelés Bistrots mémoire, prennent la forme de rencontres, d’ateliers ou de conférences. L’idée est de tisser du lien social et d’échanger autour de la maladie d’Alzheimer.

Grâce aux Cafés Alzheimer, les personnes âgées, notamment atteintes de la maladie d'Alzheimer, sortent de l’isolement et la discussion les aide à maintenir leurs capacités cognitives. Pour les aidants, c’est un moyen de décompresser, de faire face aux difficultés en les exprimant.

 

Une des prises en charge non-médicamenteuses de la maladie d’Alzheimer 

Les Cafés Alzheimer tendent à devenir une offre complémentaire dans l’accompagnement des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et de leurs proches, les traitements ayant un impact limité.

 

Un concept qui s’exporte bien

En France, l'idée du Bistrot mémoire est née à Rennes en janvier 2004. Un modèle calqué sur les Alzheimer cafés, créés aux Pays-Bas en 1997 et qui ont essaimé en Belgique, au Royaume-Uni, en Suisse, etc.

Une Union Nationale des Bistrots Mémoire (UNBM) a d’ailleurs été créée en 2009 afin de promouvoir le concept, de lier entre eux ces lieux de partage et de permettre des actions communes.