Aller au contenu
Perte d’autonomie

L'appartement LENA : un modèle de logement pour le 3ème âge

le 25 février 2014
Logo LENA [Maisons-de-retraite.fr] – A l’occasion de la présentation du plan sur l'adaptation de la société au vieillissement, le 12 février à Angers, le gouvernement a visité l'appartement appelé « Léna », conçu pour faciliter le quotidien des personnes âgées.

Réalisé par le Centre d'Expertise National des nouvelles technologies de l'information et de la communication pour l'autonomie (CENTICH), le concept LENA (Logement évolutif pour une nouvelle autonomie) donne un exemple d'innovation pour aider à compenser la perte d'autonomie dans tous les actes de la vie quotidienne.

Des loyers accessibles

L’appartement Léna a été conçu dans le cadre du Square des âges de « Lac de Maine » (à Angers) qui est un habitat locatif regroupé de 46 logements dont :

-       36 logements sont destinés à des personnes en situation de handicap ou de perte d’autonomie de 60 ans ou plus ;

-       10 logements sont destinés à des étudiants déficients sensoriels.

Cette alternative de maintien à domicile "enrichi" se veut ouvert en priorité à des personnes âgées à revenus modestes. Il est donc conçu et organisé à des tarifs de loyers et de prestation d'accompagnement accessibles au plus grand nombre.

Faciliter le quotidien

Ces logements offrent autonomie, sécurité et confort grâce à la présence d'un professionnel qui apporte aux locataires une aide personnalisée. L'appartement « Léna » a pour but de répondre aux contraintes de la perte d'autonomie, qu'elle soit due au handicap ou à la conséquence du vieillissement.

Une accessibilité facilitée

De type T3, l'appartement « Léna » comprend plusieurs espaces de vie qui reproduisent les conditions d'un habitat standard mais dont l'accessibilité a été pensée pour les espaces extérieurs, communs et le logement, en prenant en compte l'ensemble des handicaps et leur évolutivité. Par exemple, l'accès au bâtiment et les parties communes sont équipés en termes de repérage à l'entrée (éclairage du sas d'entrée, indicateurs sonores du numéro d'entrée, etc.) et d'adaptation des équipements (boites aux lettres à commande automatisée, éclairage avec détection de présence dans les couloirs, etc.)

Un logement 100 % adapté

L’adaptation du logement prend en compte de nombreuses dimensions pour favoriser notamment la sécurité et le confort des locataires, comme la motorisation des volets roulants et de la porte d’entrée, la gestion de l’hygiène – par le biais d’un mitigeur thermostatique sur douche, barre de maintien et siège sur espace douche et WC – ou encore les moyens de communication et d’appel d’urgence.

La mise à disposition d'un lit médicalisé LENA permet également de tester, à la demande de partenaires, dont le CHU d'Angers, des technologies permettant l'anticipation d'un vieillissement pathologique et la prolongation du maintien si celui-ci est installé.

Consultez nos dossiers sur Les autres structures d’hébergement et Aménager son domicile.

 

Voir aussi :

Quel habitat collectif pour les personnes âgées ?