Aller au contenu
Aidants

Journée de la femme : hommage aux aidantes !

le 07 mars 2014
[Maisons-de-retraite.fr] – Deux aidants sur trois sont des aidantes et cette proportion est encore plus forte pour les aidants lourds, c’est-à-dire ceux qui consacrent beaucoup de leur temps à leur proche âgé très dépendant. A l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars, le ministère délégué aux Personnes âgées et à l’Autonomie salue l’engagement des femmes dans le champ de l’avancée en âge.

Les femmes sont au cœur de la politique de l’âge, souligne ainsi le ministère dans un communiqué : 59% de l’ensemble des grands-parents, 73% des bénéficiaires de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie), 97% des aides à domicile et 66% des aidants sont des femmes.  

Le projet de loi d’adaptation de la société au vieillissement, qui doit être présenté le 9 avril en Conseil des ministres pour un examen au Parlement au printemps, doit « conforter le rôle des femmes – professionnelles ou bénévoles – dans l’accompagnement des personnes en perte d’autonomie ». Notamment via la reconnaissance d’un droit au répit pour les aidants et une évolution de l’APA, rappelle le ministère.

 

Attention de ne pas s’oublier soi-même…

Sur le site http://www.aidonslesnotres.fr, Florence Leduc, présidente de l'Association Française des Aidants, saisit aussi l’occasion de rendre hommage aux aidantes.

En comparant leur implication dans l’aide aux personnes âgées dépendantes à celle des hommes : « Plus la dépendance est importante et plus les femmes aident, à raison de huit sur dix cas ; elles ont moins recours que les hommes à des interventions professionnelles et aussi elles ont moins recours que les hommes à l’hébergement collectif. (…) Elles sont plus souvent impliquées dans les questions liées à l’intimité, elles se posent moins la question de faire la toilette de leur époux, fils, ou même de leur mère ou belle-mère alors que ces gestes seraient beaucoup moins évidents pour les hommes aidants. »

Mais aussi en soulignant un risque de surinvestissement : « Elles ont plus de difficultés à déléguer et à faire confiance à des personnes extérieures et sont par conséquent plus vite épuisées. Et, cerise sur le gâteau, ces grandes aidantes se sentent coupables, au cas où elles n’en feraient pas assez ! »

Alors en ce 8 mars, rappelons aux aidantes que ce sont aussi des femmes comme les autres !

 

Consultez notre dossier Accompagner un proche âgé

 

Lire aussi :

9,1 millions de grands-mères

« La reconnaissance d’un droit au répit est une bonne chose, il faut aller plus loin »

Une enquête sur l’importance des aidants dans notre société

« Génération proches » : des tandems aidant-aidé filmé dans leur quotidien

France Alzheimer sort un guide dématérialisé pour les aidants familiaux