Aller au contenu
Maladie d'Alzheimer

France Alzheimer lance un appel à signatures

le 11 février 2014
[Maisons-de-retraite.fr] – Alzheimer : 600 nouveaux malades diagnostiqués chaque jour en France, des aidants épuisés, un reste à charge moyen de 1000 euros mensuels par famille. A la veille de la présentation des principales mesures du projet de loi sur l'autonomie des personnes âgées, l'association France Alzheimer lance un manifeste contenant plusieurs revendications.

La première étape de la loi, qui doit entrer en vigueur en 2015, va être centrée sur le maintien à domicile et doit être financée par une taxe de 0,3% sur les pensions de retraités imposables instaurée en 2013 (la CASA), qui rapporte 685 millions d'euros par an. Une somme insuffisante selon France Alzheimer, qui représente les familles des quelque 900 000 personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer en France. 

L’association a rappelé quelques chiffres lors d’une conférence de presse le 11 février :

  • Avec 225 000 nouveaux cas par an (600 par jour), le nombre de personnes malades devrait atteindre 1,3 million en 2030,
  • Les aidants familiaux s’occupent d’eux entre 25 heures et 60 heures par semaine selon le degré d’avancée de la maladie, et 30% des aidants décèdent avant leur proche malade,
  • L’Assurance maladie et l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) ne couvrant pas toutes les dépenses, le reste à charge moyen pour les familles est de 1000 euros par mois si le malade vit à domicile, et de 2300 euros s’il vit en Ehpad. Des chiffres à comparer au montant moyen des retraites : 1 200 euros. 

7 revendications

Dans son manifeste, illustré de témoignages de famille en détresse, France Alzheimer adresse aux pouvoirs publics sept revendications "pour une réforme adaptée aux besoins concrets des familles" :

  • Réfléchir à des sources de financement supplémentaires basées sur la solidarité nationale,
  • Refuser l’instauration d’un recours sur succession de l’APA,
  • Diminuer le reste à charge à domicile,
  • Diminuer le reste à charge en établissement,
  •  Supprimer la barrière d’âge à 60 ans, comme le prévoyait l’article 13 de la loi du 11 février 2005 dont le décret n’est pas sorti (actuellement, un malade de moins de 60 ans perçoit une Prestation de compensation du handicap (PCH) bien plus élevée que l’APA perçue après 60 ans),
  • Supprimer l'inégalité territoriale des Français devant l'APA, les évaluations du degré de dépendance (GIR) étant variables d’un département à l’autre,
  • Harmoniser par le haut les exonérations fiscales, actuellement moins avantageuses pour les personnes résidant en établissement.

Le public est appelé à se mobiliser en signant ce manifeste sur le site leManifeste.francealzheimer.org.

Consultez notre dossier sur la maladie d’Alzheimer.

Voir aussi :

Alzheimer : plus de 5 000 aidants ont fait appel aux plateformes d'accompagnement et de répit en 2012

Des chercheurs français ont ralenti la progression de la maladie d'Alzheimer chez la souris

Géolocalisation des malades d’Alzheimer : la sécurité à l’épreuve de l’éthique