Aller au contenu

Focus sur les pratiques de bientraitance des services à domicile

le 13 juin 2014
[Maisons-de-retraite.fr, avec Hospimedia] – Projet personnalisé de l’usager, recueil de ses attentes, repérage des situations de maltraitance : l'enquête "bientraitance dans les services intervenant auprès d'un public adulte à domicile" évalue les pratiques.

L'Agence nationale de l'évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (Anesm) a publié, le 11 juin, les résultats d'une enquête nationale relative aux pratiques concourant à la bientraitance dans les services à domicile, menée en 2013 auprès de l’ensemble des services du territoire.

Projet personnalisé de l'usager

L'élaboration, le suivi et la réévaluation du projet personnalisé ont été étudiés. L'enquête révèle que 83% des services sont dans une recherche de personnalisation pour plus de deux tiers des personnes qu'ils accompagnent, détaille l'agence dans la synthèse de l'étude. Cette proportion est de 97% pour les services accompagnant les personnes handicapées, tandis qu'elle n'est que de 82% pour ceux prenant en charge des personnes âgées. 

Pour réaliser ce projet, un certain nombre de recommandations de l'Anesm sont mises en œuvre par les structures : notamment celles concernant le recueil des attentes de usagers, la recherche de leur consentement ou de leur assentiment, la recherche de solutions pour s'adapter aux rythmes de vie de la personne, la présentation des tarifs ou encore la participation de l'usager à son évaluation... 
Cependant, seulement 5% développent ce projet en trois volets - vie quotidienne, soins et vie sociale -, l'élaborent collectivement et mettent en place un suivi et une réévaluation structurée

Des difficultés rencontrées face aux troubles cognitifs

Dans la mise en œuvre du projet d'accompagnement, les principales difficultés des services se font vis-à-vis des personnes ayant des troubles cognitifs (33%), des troubles psychiques (30%) ou des personnes en fin de vie (12%). 

Afin d'associer les usagers à l'évolution du fonctionnement du service, 92% des services à domicile ont recours à une enquête de satisfaction. En général,"les services modifient leurs pratiques et leurs prestations au regard de l'enquête de satisfaction (80%)". 

Signalement de la maltraitance

"En 2012, 23% des services ayant répondu à l'enquête disent avoir effectué un signalement pour une suspicion de maltraitance pour au moins un de leurs usagers", précise l'agence. Selon les déclarations des services, la maltraitance est majoritairement le fait des familles ou de l'entourage : dans 80% des cas.

Parmi les services ayant fait un signalement, ceux utilisant un dispositif ou un outil de repérage des situations de maltraitance en ont réalisé plus souvent que ceux n'en utilisant pas. 

Consultez notre dossier Rester à domicile.

Lire aussi :

3,6 millions de personnes âgées aidées

La robotique au service du maintien à domicile

Personnes âgées : 700 000 places en EHPA, autant d’allocataires de l’APA à domicile

Les Ssiad, acteurs essentiels du maintien à domicile