Aller au contenu
Prévention

En Ehpad, la lutte contre les asphyxies par fausses routes alimentaires s’organise

le 03 juin 2015
Repas en maison de retraite Une campagne nationale de prévention en Ehpad des fausses routes asphyxiques est en préparation. Il faut dire qu'en France, près de 3 000 personnes décèdent, chaque année, des suites d'une fausse route alimentaire, selon les chiffres de l'Institut de veille sanitaire (InVS) de 2008. Parmi elles, beaucoup résident en maisons de retraite.

En maison de retraite, on donne souvent aux personnes âgées une alimentation semi-liquide. Or, contrairement à des idées reçues, les fausses routes ne sont pas incompatibles – loin s’en faut – avec ce type d’alimentation.

Pour le Pr Hubert Blain, de l'unité de soins aigus gériatriques du Centre de prévention et de traitement des maladies du vieillissement Antonin-Balmes au CHU de Montpellier, le nombre de décès par obstruction aiguë des voies aériennes supérieures est « probablement très sous-estimé ». Il peut être confondu avec un arrêt cardiaque ou une insuffisance coronarienne, a d’ailleurs indiqué le praticien qui s’exprimait lors des journées nationales de la Fédération française des associations de médecins coordonnateurs en Ehpad (Ffamco) le 20 mai dernier. 

Sensibiliser les professionnels

Pour faciliter le repérage par les professionnels de santé des fausses routes en cas d’agitation, de perte de conscience ou de cyanose du résident, une affiche est en cours de préparation qui est progressivement validée par les fédérations et sociétés savantes compétentes. Elle devrait être distribuée dans les espaces dédiés aux repas des maisons de retraite.

Conduites à tenir

S’il faut s'abstenir de claques dans le dos quand le résident peut parler, tousser et respirer, une réanimation cardio-pulmonaire s’avère parfois nécessaire. Entre les deux gestes de secours, la manœuvre dite de la table peut s’avérer efficace quand la classique manœuvre de Heimlich n’est pas possible.

Mise au point par le Pr Blain lui-même, la manœuvre de la table consiste à mettre la personne âgée à plat ventre sur une table, avec la tête et les bras pendants en dehors, et à lui donner des claques dans le dos entre les omoplates.

Un mini-film devrait compléter le dispositif d’information. Restera à attendre la validation ministérielle.

 

Source : d’après Gerontonews.com, http://www.gerontonews.com/Fausses-routes-asphyxiques-bientot-une-campagne-nationale-de-prevention-en-Ehpad-NS_CZ8NP0O4O.html