Aller au contenu
Économie

Deux personnes âgées sur cinq bénéficiaires de l'aide sociale départementale vivent en établissement

le 26 novembre 2013
Personne âgée vivant en établissement [Hospimedia] - En 2012, un tiers des prestations d'aide sociale versées par les départements (sur un total de 3,6 millions) concernent les Allocations personnalisées d'autonomie (Apa) des personnes âgées.

Quelque 611 000 s'adressent à des personnes vivant en établissement et 775 000 à des personnes résidant à leur domicile. Ces chiffres sont issus de l'enquête annuelle de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees) auprès des Conseils généraux de la métropole sur les bénéficiaires de l'aide sociale en 2012, récemment publiés (Études et résultats n°858)La Drees souligne dans son document que deux personnes âgées sur cinq bénéficiaires de l'aide sociale départementale vivent en établissement ou minoritairement chez des particuliers, les autres restent à leur domicile tout en bénéficiant d'aides. 

Dans son état des lieux, la direction note aussi que "le panorama des aides départementales en faveur des personnes âgées est semblable à celui de 2011". Aucun nouveau dispositif ne semble avoir fait son apparition. L'Apa, qu'elle soit versée à des personnes à domicile (701 120) ou en établissement (489 430), reste donc la plus importante allocation attribuée aux âgés de plus de 60 ans. À domicile, l'Apa permet prioritairement de financer le recours à un aidant professionnel (90% des dépenses Apa). Autre caractéristique, 79% des dépenses Apa consacrées aux intervenants à domicile passent par des services prestataires. 

Pour les âgés en établissement, l'Aide sociale à l'hébergement (ASH, 116 260) arrive au second rang des allocations. Parmi les bénéficiaires de l'ASH, une large majorité (85%) vivent, selon la Drees, "en maison de retraite" (toutes structures d'hébergement confondues dont Ehpad) et "bénéficient d'un entretien complet" (hébergement et restauration). 10% séjournent en Unité de soins de longue durée (USLD), 5% ont une prise en charge de leurs frais d'hébergement en logement-foyer (Ehpad ou non). À domicile, c'est la Prestation de compensation du handicap (PCH) aux 60 ans et plus qui arrive au second rang des allocations (37 540).

Logo HOSPIMEDIA

Article de Lydie Watremetz publié le 21/11/2013