Aller au contenu
Personnes âgées

Des accidents moins fréquents, mais plus graves que chez les jeunes

le 23 juin 2010
[hopital.fr] Chaque année, 6 % des personnes de plus de 65 ans se blessent dans un accident de la vie courante, contre 15 % des enfants. En revanche, les accidents ont souvent des conséquences plus graves chez les plus de 65 ans.

Les accidents de la vie courante sont ceux qui ont lieu à la maison ou dans ses abords immédiats (cour, jardin, garage), à l’extérieur (magasin, trottoir), dans un cadre scolaire (pour les jeunes), lors des loisirs ou pendant les vacances.

Pour les personnes âgées, la première cause d’accident domestique est de loin la chute à domicile, qui est à l’origine de trois quarts des traumatismes, suivie de la chute sur la voie publique (15 %). Ces chutes peuvent être dues à une déficience sensorielle, mais aussi à un environnement mal adapté, ou à des conduites à risque (prise d’alcool, dénutrition, sédentarité…). La chute sur la voie publique est dans la moitié des cas un accident de piéton.

Ces accidents ont souvent des conséquences graves : deux tiers d’entre eux nécessitent un suivi médical ou une hospitalisation de quelques jours, et 5 % des personnes âgées hospitalisées à la suite d’un accident domestique en décèdent chaque année.

Comparé aux accidents domestiques, le risque d’être agressé physiquement est bien inférieur chez les plus de 65 ans : 1 % d’entre eux disent avoir subi une agression au cours des deux dernières années.

Pour plus d’informations sur les accidents et les agressions corporelles chez les personnes âgées, consultez le dernier numéro de Population et Sociétés.

Pour tout savoir sur l’adaptation du domicile au vieillissement, consultez la rubrique « rester à domicile » de maisons-de-retraite.fr