Aller au contenu
Longévité

De quoi meurent les centenaires ?

le 06 juin 2014
[Maisons-de-retraite.fr] - Les centenaires décèdent plus fréquemment de pneumonie ou de fragilité liée au vieillissement et moins souvent de cancer ou de maladie cardiaque ischémique que les octogénaires, montre une grande étude britannique.

Publiée dans PLoS Medicine (en anglais), cette étude du King's College à Londres a porté sur les causes de la mort de près de 36 000 personnes ayant 100 ans ou plus au moment de leur décès (entre 2001 et 2010), et a comparé ces causes à celles des décès de personnes entre 80 et 99 ans.

Les auteurs ont constaté que 17,7% des centenaires sont décédés de pneumonie, alors que c'était le cas de seulement 6% des personnes de 80 à 84 ans (la fréquence augmentant progressivement avec l'âge).

Les trois quarts des centenaires avaient un diagnostic de fragilité liée à l'âge, et celle-ci était considérée directement comme la cause du décès dans 28,1% des cas, contre 0,9% chez les 80-84 ans.

A l'inverse, un cancer était la cause du décès pour seulement 4,4% des centenaires comparé à 24,4% des 80-84 ans, et une maladie cardiaque ischémique était la cause du décès pour 8,6% des centenaires contre 19% des 80-84 ans.

 

Lire aussi :

200 000 centenaires en 2060 ?

Des clés pour vivre vieux, et en bonne santé

Evaluation des fragilités de la personne âgée : une structure pionnière efficace