Aller au contenu
Etude

Boire et conduire : après 55 ans, c'est pire

le 17 mars 2014
[Maisons-de-retraite.fr] - A taux d'alcoolémie parfaitement équivalent, les personnes âgées de 55 à 70 ans perdent plus facilement le contrôle de leur véhicule que des jeunes ayant entre 25 et 35 ans.

Une étude menée en Floride, parue dans Psychopharmacology, démontre que les conducteurs seniors sont plus sensibles à l’effet de l’alcool que les jeunes conducteurs. Et ce, même après avoir bu une dose modérée d’alcool et en ayant un taux d’alcoolémie inférieur au seuil autorisé aux conducteurs aux États-Unis, lequel est de 0,8 gramme d'alcool par litre de sang (0,08%).

Les deux groupes constitués de jeunes d'un côté, de personnes plus âgées de l'autre, ont d'abord effectué un test dans un simulateur en étant parfaitement sobres, afin de mesurer leur capacité à rester dans leur voie, leur aptitude à maintenir la même vitesse et le temps mis par chacun pour tourner le volant.   

Les conducteurs ont ensuite répété l’expérience après avoir bu, certains ayant avalé une boisson faisant grimper l'alcoolémie mesurée dans leur haleine à 0,04%, et d'autres ayant atteint un taux d'alcool de 0,065%.

Les scientifiques se sont rendu compte que la quantité d'alcool ingéré (dans des proportions raisonnables) n'avait aucune répercussion sur la façon de conduire des jeunes, à la différence de leurs aînés. Ces derniers n'arrivaient plus à conserver une vitesse constante et avaient tendance à tourner leur volant beaucoup plus brusquement. Alors même qu'ils étaient en-dessous du seuil légal d'alcoolémie autorisé.

 

Lire aussi :

Un jeu vidéo en 3D permet de stimuler le cerveau âgé