Aller au contenu
Initiative

Animation sportive en Ehpad : un projet « voile » handi-accessible

le 14 décembre 2015
Animation voile à la maison de retraite de Marans L’Ehpad de Marans (Charente-Maritime) a mis en place, depuis l’été 2015, un projet d’animation sportive en lien avec le milieu maritime. La particularité des sorties en mer imaginées est leur dimension handi-accessible. Retour sur une expérience positive pour les résidents comme pour le personnel.

La directrice de l’Ehpad de Marans, Béatrice Colomb, en a la conviction : les sorties en mer peuvent intéresser les résidents. Les enquêtes réalisées auprès d’eux le montrent. Il faut d’ailleurs dire que nombre de résidents ont habité au bord de la mer ou à proximité, ont possédé des bateaux ou ont travaillé dans le domaine.

Rencontrant Noël Dufois, un éducateur sportif spécialisé dans le handicap qui travaille au sein de l’association « Le Cercle handi-rochelais » et propose des sorties en mer à bord du Pauroa, un voilier accessible à tous, Béatrice Colomb impulse le projet au sein de son établissement, à quelques encablures du port de La Rochelle.

Pour cela, elle intègre au projet l’animatrice et l’ergothérapeute, référente sur les questions d’accessibilité et de réalisation de transferts et en parle aux personnels de la maison de retraite médicalisée lors des transmissions. Puis le projet est proposé aux résidents (qu’ils soient donc valides ou en situation de handicap physique) en priorité ceux qui participent peu ou pas aux animations.

« Etre acteur de sa navigation »

Le 3 septembre dernier est organisée une première sortie dont « l’objectif n’est pas seulement de réaliser une balade en mer mais aussi d’apprendre à manœuvrer un voilier, à l’aide de la barre et du joystick et à régler les voiles », explique la directrice de l’Ehpad d’Aligre. Et ce en toute sécurité grâce à la stabilité du bateau mais aussi et surtout au travail de l’éducateur sportif et du personnel de la maison de retraite présent.

Valoriser les capacités et créer du lien

A l’issue de trois balades en mer, le premier bilan est positif. Pour l’animatrice et l’ergothérapeute : « La plupart des résident ont apprécié rompre avec le cadre institutionnel et ont aimé l’environnement marin. Des bienfaits psychologiques ont été clairement identifiés pour certains résidents. » Il faut dire que les professionnels mettent à distance tout esprit de compétition et facilitent l’échange et les liens entre les participants.

D’ailleurs, ces derniers semblent plutôt enthousiastes. En témoigne l’exclamation de ce résident : « Tout m’a plu. Cela m’a rappelé ma jeunesse lorsque j’avais un bateau sur le lac d’Annecy. J’ai aimé manœuvrer la manette. C’est inimaginable, elle répond très bien ! ». L’idée de partir une journée sur l’Ile-de-Ré à même été évoquée.

> Pour en savoir plus, consultez notre dossier La vie en maison de retraite