Aller au contenu

APA, ASH : quelles différences entre les bénéficiaires ?

le 16 mars 2015
bsip [Maisons-de-retraite] - En établissement, les bénéficiaires de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) sont moins dépendants mais ils sont plus isolés que ceux qui reçoivent l’allocation personnalisée d’autonomie (APA). C’est en tout cas le résultat d’une étude officielle publiée le 6 mars dernier.

502 000 personnes résidant en Ehpad perçoivent l’APA ou l’ASH en France métropolitaine. 90 000 personnes cumulent les deux. Tels sont les derniers chiffres disponibles en la matière que révèle une étude de Mélanie Bérardier de la direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) qui relève du ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes.

Avec 116 000 personnes concernées contre 476 000, les bénéficiaires de l’ASH sont moins nombreux que les bénéficiaires de l’APA en établissement. Est-ce à mettre en lien avec le fait l’ouverture des droits pour l’ASH est soumise à des conditions de ressources contrairement à l’APA ?

83 ans contre 87  

« D’un âge médian de 83 ans et 2 mois, ils sont aussi plus jeunes de 4 ans et 2 mois. Moins dépendants et plus souvent seuls, ils n’ont pas les ressources nécessaires pour se maintenir à domicile », indique le communiqué qui accompagne la sortie de la publication.

Par ailleurs, la moitié des personnes seules bénéficiaires de l’ASH ont moins de 900 euros mensuels.

Pour en savoir plus, consultez notre dossierAPA